Reportage Photo Rennes – Ecouter les grives musiciennes

Ceux qui me connaissent savent mon aversion pour la cuisine et pourtant, et pourtant, ce jour là, j’ai passé 2 heures dans les coulisses culinaires du premier gîte d’étape Breton, au lieu dit « Le Rocher Portail », plus exactement dans la brigade d’Odette, et ce, pour mon plus grand plaisir.

Ce gîte est situé aux portes de la Bretagne, dés 1970, les propriétaires Odette et Joseph proposaient la nuité à 7,00 Francs aux marcheurs à pied, à cheval et à vélo. Ouvert aux classes vertes ces passionnés du verbe, ces amoureux de la nature et de la culture (celle qui nourrit la tête) ont accueilli également des ribambelles d’enfants dans le cadre de sorties scolaires.

Quand il y a des Bretons, il y a du beurre.

Quand il y a des Bretons, il y a du beurre.

J’étais donc là pour un reportage photo, quand je me suis retrouvée enrôlée (de coeur) par la sympathique et rieuse cuisinière.

Une fois les présentations faites, la charismatique propriétaire me tend un couteau et m’invite à éplucher les pommes de terres, c’est avec un soulagement certain que j’accepte, en effet, l’épluchage de pomme de terre est ma seule compétence en matière de gastronomie. Héroïquement je m’applique à la tâche tandis qu’elle me raconte l’histoire de cette maison. Quelques micro instants plus tard :

  • Est ce que tu as déjà entendu des grives musiciennes Chrystèle ?
  • Non

  • Alors vient

Nous nous penchons à l’entrée de la porte : rien mais je suis captivée par le moment que je suis entrain de vivre et me demande comment Kim Dong Hwa (mon auteur de Manhwa préféré) aurait dessiné cet instant.

– Normalement elles chantent 7 phrases à la suite mais apparement pas aujourd’hui, constate t-elle.

Ca commence à chauffer dans la cocotte  : elle s’active, me demande la louche, je lui tends l’écumoire ! Elle hallucine. Elle regarde mes patates et me dit « ah tiens tu es le genre à laisser les yeux des pommes toi « ! puis éclate de rire. Elle me houspille en douceur car la minute d’après, j’écrase ses pommes de terre..(ah nous ne faisions pas une purée ?)
Odette

Son rire franc aussi chaleureux que la température qui monte et qui recouvre les meubles d’une buée « bien pratique pour nettoyer les meubles »,remplit la cuisine!! Elle baisse alors le feu et la cocotte chuchote; nous en faisons de même…D’ailleurs vous ne saurez rien de ce qui s’est dit ici : « secret de cuisine » (j’aimais bien ce titre aussi pour l’article).

 

Joseph, son mari (qui m’offrira plus tard un cours sublime sur la renaissance et sur l’histoire du château) entre pour chercher un objet. Elle s’indigne un peu Odette devant la question ordinaire du  : « Mais où est le….. ? »

Joseph raconte et se pose

Ah mais on dirait qu’il ne connait pas not’chez nous…ah les hommes..

Vraiment, les choses sont immuables…:)

 

 

  • Chrystèle tu sais faire du riz au lait ?
  • Non (non comme les patates, l’écumoire, la louche, les grives …) alors écoute bien…

Là, ne rêvez pas je n’ai rien noté, je l’ai juste mangé et je crois bien…qu’il est meilleur que celui de ma grand-mère !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s