Cantine numérique l’interview de l’interview

Dring dring (née dans les années 70) on m’appelle pour une interview, j’accepte avec plaisir (tu penses) et pour le fun, je propose en échange …une interview d’interview, joueuse sans doute, Marine accepte.

J’ai rendez-vous le 8 avril, je marche rapidement afin d’arriver 5 minutes en avance pour la première impression.

Avant d’entrer, je croise une cigarette et des baskets sur le parvis des champs libres.

Marine  – Je crois que nous sommes synchro…

Moi – Ah c’est vous ? Excellent ! »

Marine suite1

La rencontre débutait presque par hasard.

Bureau rangé, espace calme et feutré de la cantine numérique, soleil par la baie vitrée, l’interview commence :

Marine2

 

Moi : Alors vous, c’est l’espagnol ?

Yeux ronds, 3 secondes s’écoulent, la petite main serre la souris, sourire : c’est parti

 

Marine est professeure, elle enseigne l’espagnol à la Faculté des Sciences Economiques de l’université Rennes 1 depuis 1999.

Le titre brille, Marine est modeste

Ce qui l’anime ? Le partage, la preuve : elle a crée un site web hispanioo pour le plaisir de la transmission, son site est une pépite il propose des exercices gratuits interactifs en espagnol, elle y valorise les travaux de ses étudiants,  exemples ici, raconte aussi son métier et ses interrogations (ndlr  : ha ha)

“J’ai corrigé les copies d’Ouverture en espagnol. C’est souvent un moment difficile que celui où l’on prend la mesure de ce qui a été compris et retenu par rapport à ce que l’on s’est efforcé d’expliquer”.

Le tutoiement nous échappe, nous poursuivons.

Donner un autre sens à son métier

Marine invente, chercher, teste des mises en situations qui puissent connecter les étudiants à la vie professionnelle espagnole.

C’est à travers le lien, qu’elle s’évertue à tisser entre l’université et le milieu professionnel, qu’elle prend son ampleur, Marine. Elle accompagne les étudiants qui souhaitent expatrier leurs compétences en Espagne et Amérique Ibérique, à travailler sur la veille d’actualités, le tissus économique, les start up…

Et puis comme Léornado Di Caprio dans « le loup de Wall Street  » qui  demande à ses collaborateurs  (ici prendre l’accent qui va bien) « construis moi l’argumentaire de vente de ce stylo » Marine elle, dit à ses étudiants en espagnol « construis moi l’argumentaire de vente de ce balai  » Perso je trouve cela mortel.

Dites…reste des places dans vos cours ?

NB : j’ai fait allemand première langue, pasque-ma-mère-voulait-que-je-sois-dentiste, je ne connais rien en Espagnol, je suis repartie avec de la musique (quand je vous dis qu’elle partage) depuis hier ça tourne en boucle Calle 13 http://www.youtube.com/watch?v=i679y7bCbzI

Marine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s